Fiche 345 - ALBERICUS Remensis 2

permalien : http://studium-parisiense.univ-paris1.fr/individus/345-albericusremensis2
Retourner à la liste

Informations prosopographiques
    Fiche d’identité
    • Nom:
      • ALBERICUS Remensis 2
    • Variante(s) de nom:
      • Albericus REMENSIS
      • AUBRICUS Remensis
      • Albert de REIMS
      • Aubry de REIMS
    • Description courte:
      • Recteur de l'Université
    • Date d'activité:
      • 1265-1275
    • Sexe:
      • male
    • Statut:
      • Maître
    Origine et situation géographique
    • Lieu de naissance:
      • Champagne ?
    • Diocèse:
      • Diocèse de Reims ?
    Cursus
    • Université ou Studium:
      • Paris (Nation de France ?) 1272.
    • Cursus:
      • Maître ès arts (Paris).
    Carrière professionnelle
    • Universitaire:
      • Paris (Université recteur en 1272).
      • Commentaire : /L'élection d'Aubry de REIMS à la fin de 1271 fut refusée par un groupe de maîtres, appartenant pour la plupart à la nation de Normandie ; le personnage est en effet contesté pour être "parmi les premiers artiens à faire l'apologie de la vie philosophique, conçue comme le sommet de la perfection humaine" (Luca BIANCHI, Censure et liberté ..., 196-197). D'où une scission de la Faculté des Arts, bien que le tribunal compétent ait conforté la désignation d'Aubry de REIMS. Les partisans de ce dernier allèrent jusqu'à se dispenser, en 1272 (25 janvier) de convoquer les dissidents pour l'élection du nouveau recteur "ces derniers se sentirent alors le droit de nommer leur propre recteur", comme le raconte la lettre du Cardinal Simon de BRION, le futur MARTIN IV qui rapporte ces évènements (CUP I, 521-530). Les dissidents se composaient de 14 ou 15 maîtres normands, d'un maître de la Nation de France, d'un maître de la Nation d'Angleterre (Boèce de DACIE ?) et d'un maître de la Nation de Picardie (Siger de BRABANT). C'est ce groupe, dont la sécession va durer trois ans, que l'on appelle la pars Sigerii et il n'a sûrement pas participé à l'élaboration du fameux statut de 1272, qui émane au contraire de ceux qui ont accepté les dispositions prises par Simon de BRION ; cette interprétation s'écarte tout autant de celle de P. MANDONNET et F. VAN STEENBERGHEN, qui voyaient dans la scission et dans le statut consécutif l'expression d'une lutte doctrinale, que de celle de Ruedi IMBACH et F.-X. PUTALLAZ qui estiment que Siger de BRABANT et Boèce de DACIE n'étaient nullement visés par le statut.
    Production textuelle
    • Auteur actif dans le champ philosophique:
    • Auteur actif dans le champ philosophique
      • Philosophia
        • Titre:
          • Philosophia
        • Date et lieu:
          • 1265
        • Langue:
          • Latin
        • Manuscrits:
          • MS. Oxford, Corpus Christi College 243 ;
          • MS. Oxford, Corpus Christi College 283.
        • Incipits pour le texte manuscrit:
          • Inc. "Tria sunt, ut ait Empedocles, in toto rerum varietate precipua... hoc modo est consideratio de illo in libro De anima composito ab Aristotile...".
        • Edition moderne:
          • In GAUTHIER (L.A.), "Notes sur Siger de Brabant, II. Siger en 1272-1275. Aubry de Reims et la scission des Normands", RMAL, 19, 1963, 29-48.
    • Auteur actif dans le champ religieux (attribution incertaines ou refusées):
    • Oeuvre souvent attribuée dont il n'est pas l'auteur dans le champ religieux
      • Prologus de utilitate legendi Auroram [Petri Riga]
        • Titre:
          • Prologus de utilitate legendi Auroram [Petri Riga]
        • Date et lieu:
          • ?
          • /Ce court prologue serait l'oeuvre d'un chanoine prémontré.
        • Langue:
          • Latin
        • Manuscrits:
          • MS. Paris, BnF latin 15147 ;
          • MS. Paris, BnF latin 15153 ;
          • MS. Troyes, BM 1700.
        • Incipits pour le texte manuscrit:
          • Inc "Omnis scriptura divinitus inspirata, Paulo attestante...".
          • Commentaire : //http//www.mirabileweb.it/author/albericus-remensis-fl-1265-ca--author/24908 ;
    Bibliographie
    • Ouvrages usuels et instruments de travail:
      • CUP I, n 460, 521-530 ;
      • GLORIEUX MA 16 ;
      • HLF XXXII, p.578 ;
      • WEIJERS 1, 1994, p.71.
    • Ouvrages sur l'individu:
      • BIANCHI (L.), Censure et liberté intellectuelle à l'Université de Paris (XIIIe-XIVe siècles), Paris, 1999, 165-171 ;
      • GAUTHIER (L.A.), "Notes sur Siger de Brabant, II. Siger en 1272-1275. Aubry de Reims et la scission des Normands", RMAL, 19, 1963, p.163 n1.
      • MANDONNET (P.), Siger de Brabant et l'averroïsme latin au XIIIe siècle, 2e. éd., Louvain, 1908-1911, I, 198-202 ;
      • PUTALLAZ (F.-X.) et IMBACH (R.), Profession philosophe. Siger de Brabant, Paris, 1997, 128-134 ;
      • VAN STEENBERGHEN (F.), Maître Siger de Brabant, Louvain-Paris, 1977, 83-84.
    • Autres bases prosopographiques:
      • MIRABILE, Federico CONTINI
      • STUDIUM http//lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ (Rédaction Jean-Philippe Genet, dernière mise à jour 17/07/2015).
  • <1a> 345
  • <1b> ALBERICUS Remensis 2
  • <1c> $Albericus REMENSIS$
  • <1c> $AUBRICUS Remensis$
  • <1c> $Albert de REIMS$
  • <1c> $Aubry de REIMS$
  • <1d> Recteur de l'Université
  • <1f> %:1265-1275%
  • <1k> Maître
  • <5b> *Paris (Nation de £France ?) %1272%.
  • <2a> *Champagne ?
  • <2b> Diocèse de £Reims ?
  • <5c> Maître ès arts (*Paris).
  • <7b> *Paris (Université : recteur en %1272%).
  • <7b> /L'élection d'$Aubry de REIMS$ à la fin de %1271% fut refusée par un groupe de maîtres, appartenant pour la plupart à la nation de £Normandie ; le personnage est en effet contesté pour être "parmi les premiers artiens à faire l'apologie de la vie philosophique, conçue comme le sommet de la perfection humaine" ($Luca BIANCHI$, &Censure et liberté ...&, 196-197). D'où une scission de la Faculté des £Arts, bien que le tribunal compétent ait conforté la désignation d'$Aubry de REIMS$. Les partisans de ce dernier allèrent jusqu'à se dispenser, en %1272% (25 janvier) de convoquer les dissidents pour l'élection du nouveau recteur : "ces derniers se sentirent alors le droit de nommer leur propre recteur", comme le raconte la lettre du $Cardinal Simon de BRION$, le futur $MARTIN IV$ qui rapporte ces évènements (CUP: I, 521-530). Les dissidents se composaient de 14 ou 15 maîtres normands, d'un maître de la Nation de £France, d'un maître de la Nation d'£Angleterre ($Boèce de DACIE$ ?) et d'un maître de la Nation de £Picardie ($Siger de BRABANT$). C'est ce groupe, dont la sécession va durer trois ans, que l'on appelle la &pars Sigerii& et il n'a sûrement pas participé à l'élaboration du fameux statut de %1272%, qui émane au contraire de ceux qui ont accepté les dispositions prises par $Simon de BRION$ ; cette interprétation s'écarte tout autant de celle de $P. MANDONNET$ et $F. VAN STEENBERGHEN$, qui voyaient dans la scission et dans le statut consécutif l'expression d'une lutte doctrinale, que de celle de $Ruedi IMBACH$ et $F.-X. PUTALLAZ$ qui estiment que $Siger de BRABANT$ et $Boèce de DACIE$ n'étaient nullement visés par le statut.
  • <19> Oeuvres écrites en latin:
  • <21> Auteur actif dans le champ philosophique:
  • <21a1> &Philosophia&
  • <<b>> %:1265:%
  • <<l>> Latin
  • <<c>> MS. Oxford, Corpus Christi College 243 ;
  • <<c>> MS. Oxford, Corpus Christi College 283.
  • <<cc>> Inc. : "Tria sunt, ut ait Empedocles, in toto rerum varietate precipua... hoc modo est consideratio de illo in libro De anima composito ab Aristotile...".
  • <<i>> In GAUTHIER (L.A.), "Notes sur Siger de Brabant, II. Siger en 1272-1275. Aubry de Reims et la scission des Normands", &RMAL&, 19, 1963, 29-48.
  • <90> Oeuvre souvent attribuée dont il n'est pas l'auteur dans le champ religieux :
  • <90a1> &Prologus de utilitate legendi Auroram [Petri Riga]&
  • <<b>> ?
  • <<b>> /Ce court prologue serait l'oeuvre d'un chanoine prémontré.
  • <<l>> Latin
  • <<c>> MS. Paris, BnF latin 15147 ;
  • <<c>> MS. Paris, BnF latin 15153 ;
  • <<c>> MS. Troyes, BM 1700.
  • <<cc>> Inc : "Omnis scriptura divinitus inspirata, Paulo attestante...".
  • C BIBLIOGRAPHIE
  • <99a> CUP: I, n° 460, 521-530 ;
  • <99a> GLORIEUX MA: 16 ;
  • <99a> &HLF&: XXXII, p.578 ;
  • <99a> WEIJERS: 1, 1994, p.71.
  • <99b> BIANCHI (L.), &Censure et liberté intellectuelle à l'Université de Paris (XIIIe-XIVe siècles)&, Paris, 1999, 165-171 ;
  • <99b> GAUTHIER (L.A.), "Notes sur Siger de Brabant, II. Siger en 1272-1275. Aubry de Reims et la scission des Normands", &RMAL&, 19, 1963, p.163 n°1.
  • <99b> MANDONNET (P.), &Siger de Brabant et l'averroïsme latin au XIIIe siècle&, 2e. éd., Louvain, 1908-1911, I, 198-202 ;
  • <99b> PUTALLAZ (F.-X.) et IMBACH (R.), &Profession : philosophe. Siger de Brabant&, Paris, 1997, 128-134 ;
  • <99b> VAN STEENBERGHEN (F.), &Maître Siger de Brabant&, Louvain-Paris, 1977, 83-84.
  • <99c> MIRABILE, Federico CONTINI :
  • <99c> //http://www.mirabileweb.it/author/albericus-remensis-fl-1265-ca--author/24908 ;
  • <99c> STUDIUM : http://lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ (Rédaction : Jean-Philippe Genet, dernière mise à jour 17/07/2015).
Visualisation géographique