Fiche 539 - ALPHONSUS Chevrier

permalien : http://studium-parisiense.univ-paris1.fr/individus/539-alphonsuschevrier
Retourner à la liste

Informations prosopographiques
    Fiche d’identité
    • Nom:
      • ALPHONSUS Chevrier
    • Variante(s) de nom:
      • Alphonsus CHEVRIER
    • Description courte:
      • Évêque de Lisieux
    • Date de vie:
      • -1377
    • Date d'activité:
      • 1368-1377
    • Sexe:
      • male
    • Statut:
      • Incertain
    Origine et situation géographique
    • Lieu de naissance:
      • Bourgogne.
    • Diocèse:
      • Diocèse de Mâcon.
    Insertion relationnelle
    • Classe sociale d'origine.:
      • Noble.
    • Réseau familial:
      • Son père est Pierre CHEVRIER, sergent=royal ;
      • Son grand-père est Guy CHEVRIER, bailli de Mâcon ;
      • Son frère est Pierre CHEVRIER, conseiller du roi.
    Cursus
    • Université ou Studium:
      • ?Paris ;
      • ?Orléans.
    • Cursus:
      • Licencié utriusque juris.
    Carrière ecclésiastique
    • Ecclésiastique séculier:
      • Chanoine de Bayeux en 1342 ;
      • Chanoine de Coutances ;
      • ?Chanoine de Rouen ;
      • Commentaire : /Il ne figure pourtant pas dans le volume des Fasti Ecclesiae Gallicanae consacré au diocèse de Rouen.
      • Chanoine de Lisieux en 1342 ;
      • Chanoine de Paris -1368 ;
      • Evêque de Lisieux 1368-1377.
      • Commentaire : /Il a été en conflit permanent avec son chapitre pendant presque toute la durée de son épiscopat, à propos des réparations qu'il fallait apporter à la cathédrale de Lisieux, très endommagée par la guerre.
    Carrière professionnelle
    • Administration royale:
      • Maître des requêtes de l'hôtel ;
      • Conseiller au parlement 1354-1366.
      • Référence : AUTRAND (F.), Naissance ..., p. 197.
      • Commentaire : /Il a un conflit en 1368 avec l'université à l'occasion d'une altercation entre un nonce de la Nation de Normandie et l'un de ses serviteurs, voulant naturellement que l'affaire soit plaidée en Parlement, alors que le recteur qui est François de SAINT-MIHIEL et l'Université veulent qu'elle le soit au Châtelet de Paris ; mais lorsque l'Université décide de s'adresser directement au roi, l"évêque fait en sorte que les choses s'arrangent rapidement.
    Bibliographie
    • Ouvrages usuels et instruments de travail:
      • CUP III 181 n.9 (n1348), n1362 ;
      • GANE n 166
    • Ouvrages sur l'individu:
      • AUTRAND (F.), Naissance d'un grand corps de l'État. Les gens du Parlement de Paris 1345-1454, Paris, 1981, 195-197 ;
      • CAROLUS-BARRÉ (L.), Deux conseillers du roi au XIVe siècle Guy et Alphonse Chevrier, B.E.C., 101, 1940, 49-79.
    • Autres bases prosopographiques:
      • STUDIUM http//lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ Rédaction Jean-Philippe Genet, dernière mise à jour 16/07/2020.
  • <1a> 539
  • <1b> ALPHONSUS Chevrier
  • <1c> $Alphonsus CHEVRIER$
  • <1d> Évêque de Lisieux
  • <1e> % -1377%
  • <1f> %1368-1377%
  • <1k> Incertain
  • <2a> *Bourgogne.
  • <2b> Diocèse de £Mâcon.
  • <3a> Noble.
  • <3b> Son père est $Pierre CHEVRIER, sergent=royal$ ;
  • <3b> Son grand-père est $Guy CHEVRIER, bailli de £Mâcon$ ;
  • <3b> Son frère est $Pierre CHEVRIER, conseiller du roi$.
  • <5b> ?*Paris ;
  • <5b> ?*Orléans.
  • <5c> Licencié utriusque juris.
  • <6b> Chanoine de £Bayeux en %1342% ;
  • <6b> Chanoine de £Coutances ;
  • <6b> ?Chanoine de £Rouen ;
  • <6b> /Il ne figure pourtant pas dans le volume des &Fasti Ecclesiae Gallicanae& consacré au diocèse de £Rouen.
  • <6b> Chanoine de £Lisieux en %1342% ;
  • <6b> Chanoine de £Paris % -1368% ;
  • <6b> Evêque de £Lisieux %1368-1377%.
  • <6b> /Il a été en conflit permanent avec son chapitre pendant presque toute la durée de son épiscopat, à propos des réparations qu'il fallait apporter à la cathédrale de £Lisieux, très endommagée par la guerre.
  • <7j> Maître des requêtes de l'hôtel ;
  • <7j> Conseiller au parlement %1354-1366%.
  • <r> AUTRAND (F.), &Naissance ...&, p. 197.
  • <7j> /Il a un conflit en %1368% avec l'université à l'occasion d'une altercation entre un nonce de la Nation de £Normandie et l'un de ses serviteurs, voulant naturellement que l'affaire soit plaidée en Parlement, alors que le recteur qui est $François de SAINT-MIHIEL$ et l'Université veulent qu'elle le soit au Châtelet de £Paris ; mais lorsque l'Université décide de s'adresser directement au roi, l"évêque fait en sorte que les choses s'arrangent rapidement.
  • <99a> CUP: III 181 (n°1348).
  • <19> Pas d'œuvres connues.
  • C BIBLIOGRAPHIE
  • <99a> CUP: III 181 n.9 (n°1348), n°1362 ;
  • <99a> GANE: n° 166
  • <99b> AUTRAND (F.), &Naissance d'un grand corps de l'État. Les gens du Parlement de Paris 1345-1454&, Paris, 1981, 195-197 ;
  • <99b> CAROLUS-BARRÉ (L.), Deux conseillers du roi au XIVe siècle: Guy et Alphonse Chevrier, &B.E.C.&, 101, 1940, 49-79.
  • <99c> STUDIUM : http://lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ : Rédaction : Jean-Philippe Genet, dernière mise à jour 16/07/2020.
Visualisation géographique