Fiche 3463 - GUILLELMUS Bernardi de Narbona

permalien : http://studium-parisiense.univ-paris1.fr/individus/3463-guillelmusbernardidenarbona
Retourner à la liste

Informations prosopographiques
    Fiche d’identité
    • Nom:
      • GUILLELMUS Bernardi de Narbona
    • Variante(s) de nom:
      • Guillelmus BERNARDI de Narbona
      • Référence : CUP II, 207.
      • Guillelmus BERNARDI
      • Référence : COURTENAY, Parisian Scholars ..., 243.
      • Guillaume BERNARD
      • Guillelmus de NARBONA
      • Référence : CUP II, 207.
      • Guillaume de GASCOGNE
      • Guillelmus de RINTERIO
      • Référence : CUP II, 207.
      • Guillaume BERNARDI de Rinterio
      • Référence : CUP II, 207.
    • Description courte:
      • Chancelier de Paris
    • Date de vie:
      • -1336
      • Commentaire : /Il est mort à Avignon, avant le 7 mars.
    • Date d'activité:
      • 1316-1336
    • Sexe:
      • male
    • Statut:
      • Maître
    Origine et situation géographique
    • Lieu de naissance:
      • Languedoc ?
      • Dans la lettre qu’elle adresse à JEAN XXII en 1317 pour qu’un bénéfice lui soit attribué, la Faculté de Théologie le décrit comme de de lingua et natione vestra est-ce suffisant pour le croire originaire du Quercy ?
      • Référence : CUP II, 207.
    • Diocèse:
      • Diocèse de Narbonne.
      • Référence : COURTENAY, Parisian Scholars ..., 152-153.
    Insertion relationnelle
    • Impliqué dans une polémique ou dans un débat intellectuel:
      • Il s’oppose à la Faculté de Médecine en 1330-1332.
    Cursus
    • Université ou Studium:
      • Paris 1316-1336.
    • Cursus:
      • Maître en théologie (Paris) 1316-1317 ?
    • Vie de l'individu dans un collège:
      • Collège de Narbonne.
      • Référence : COURTENAY, Parisian Scholars ..., 152-153.
    Carrière ecclésiastique
    • Ecclésiastique séculier:
      • Chanoine de Narbonne 1317-1329 au moins ;
      • Référence : CUP II, 207 (n 749).
      • Référence : COURTENAY, Parisian Scholars ..., 152-153.
      • Commentaire : /L'Université et l'évêque de Paris demandaient pour lui collation de bénéfices auprès du pape JEAN XXII en 1316-1317 ;
      • Commentaire : /Il entre en possession en 1323 ;
      • Chanoine=pénitencier de Paris 1318 ;
      • Chanoine de Paris 1321-1336 ;
      • Chanoine de Tours 1335-1336 ;
      • Référence : COURTENAY, Parisian Scholars ..., 152-153.
      • Chancelier de Paris (Notre-Dame) 1329-1336
      • Référence : CUP II, 331-332 (n 896).
      • Commentaire : /Le pape JEAN XXII confère la chancellerie de Paris à Guillelmus BERNARDI en 1329 (15 septembre) ; il succède à Johannes de BLESIS ;
      • Provision pour un canonicat avec expectative de prébende de Tours 1323 ;
      • Référence : COURTENAY, Parisian Scholars ..., 152-153.
      • Provision pour un canonicat avec expectative de prébende de Chartres 1335 ;
      • Référence : COURTENAY, Parisian Scholars ..., 152-153.
    Carrière professionnelle
    • Universitaire:
      • Paris (Maître-régent en Théologie, ca.1316-1317) ;
      • Paris (Université député de la Faculté de Théologie en 1325 pour l’attribution du bénéfice de la chapellenie de l’Université) ;
      • Référence : CUP II, 287-288 (n 845).
      • Commentaire : /À l’issue de la délibération de la congrégation de l’Université en 1325 (26 août) Stephanus de LINGONIS, recteur de l’Université de Paris, précise que la chapellenie de l’université fondée sur le trésor royal qui était jadis détenue par Herveus de ROCHA sera attribuée par les députés des facultés, à savoir pour la Faculté des Arts le reteur lui-même et les procureurs des quatre nations, pour la Faculté de Décret Johannes de VILLAROSE, pour la Faculté de Médecine Petrus de FLORENTIA et pour la Faculté de Théologie Guillelmus BERNARDI les témoins sont Petrus de VASAS, docteur en théologie, Johannes BOSTOL et Johannes VIOLETE docteurs en médicine, Johanne TRICOT, Odone de LANIIS et Alanus de PROPE=PONTE maître et arts, et l’instrument public est rédigé par Herveus de INSULA, notaire public ;
      • Paris (Université chancelier de Paris (Notre-Dame) 1329-1336) ;
      • Référence : CUP II, 331-332 (n 896).
      • Paris (Université en 1330 (26 mai) il exempte les bacheliers de l’Ordre de Saint Augustin de lire un cours de philosophie a la demande d’Andreas de PERUSIO, maître en théologie de l’Ordre de Saint Augustin) ;
      • Référence : CUP II, 339 (n 904).
      • Paris (Université sa position dans l’affaire qui l’oppose aux maîtres de la Faculté de Médecine est soutenue par Petrus de NOVAVILLA, recteur de l’Université de Paris ;
      • Référence : CUP II, 363-364 (n 926).
      • Commentaire : /Petrus de NOVAVILLA, recteur de l’Université de Paris, lors de la congrégation de l’Université de Paris aux Mathurins en 1331 (12 Janvier), prend un décret en faveur de Petrus de CAPITE=STAGNO, docteur en médecine et d’Alphonsus de PORTUGALIA, bachelier en médecine, contre la Faculté de Médecine, avec l’accord de Germanus CELATI, maître en théologie, Guillelmus de FULCOSA, maître en décret, Paulus CONILI de Narbona, maître ès arts - il sera plus tard théologien - représentant le procureur de la Nation de France, Johannes MALETI, procureur de la Nation de Normandie, et Thomas ANGLICUS, procureur de la Nation Anglo-allemande ;
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1331 (26 mai) de promouvoir à la maîtrise en théologie Elias de NASBINALS, O.F.M.) ;
      • Référence : CUP II, 343 (n 911).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1331 (15 juillet) de promouvoir à la licence en théologie Guillelmus de BRENA, O.F.M.) ;
      • Référence : CUP II, 346 (n 914).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1331 (29 décembre) de promouvoir à la maîtrise en théologie Arnaldus de SANCTO MICHAELE, O.P.) ;
      • Référence : CUP II, 348 (n 917).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1332 (13 septembre) de désigner Petrus de SANCTO-DIONYSIO, OESA pour lire les Sentences à Paris) ;
      • Référence : CUP II, 400 (n 945).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1332 (29 novembre) de désigner Guillelmus de PALMA, O.P. pour lire les Sentences à Paris) ;
      • Référence : CUP II, 402 (n 948).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1333 (17 janvier) de promouvoir Mattheus de OMERVILLA, moine (bénédictin) de Saint-Denis, bachelier en théologie (Paris) au grade de maître en théologie) ;
      • Référence : CUP II, 402-403 (n 949).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1333 (17 janvier) de promouvoir Petrus de SERRESCUDERIA, bachelier en théologie (Paris) au grade de maître en théologie) ;
      • Référence : CUP II, 403 (n 950).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1333 (19 mars) de promouvoir Nicolaus de ALEXANDRIA, bachelier en théologie (Paris) au grade de maître en théologie) ;
      • Référence : CUP II, 403-404 (n 951).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1333 (16 avril) de promouvoir Petrus de ORULO, O. Carm., bachelier en théologie (Paris) au grade de maître en théologie) ;
      • Référence : CUP II, 405 (n 953).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1333 (16 avril) de promouvoir Arnaldus de CLAROMONTE, O.F.M., bachelier en théologie (Paris), que le pape s’apprête à désigner comme évêque de Tulle, au grade de maître en théologie) ;
      • Référence : CUP II, 409 (n 959).
      • Paris (Faculté de Théologie avec les maîtres-régents de la faculté, il approuve en 1333 (20 septembre) une dispense accordée aux Carmes quand ils sont admis à lire les Sentences, alors que Gerardus de VASCONIBUS de Pergamo est gardien du couvent des Carmes ;
      • Référence : CUP II, 409 (n 960).
      • Commentaire : / Le chancelier et onze regents de la faculte, frere Gerard de Pergamo estant regent de ce convent, le 20 septembre 1333 estans assembles a Saint Denis [de Passu] declarent que les religieux Augustins ne sont tenus de garder le temps prefix conclud par serment de la faculte pour estre admis a la lecture des Sentences,et que les dicts religieux ne sont obliges de jurer combien de temps ils ont demeure dans les estudes de Paris lorsquils seront receus pour lire les Sentences. ;
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1333 (30 septembre) de désigner Guillelmus de MELEDUNO, O.F.M. pour lire les Sentences à Paris en 1334) ;
      • Référence : CUP II, 410 (n 961).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1333 (16 avril) de promouvoir Antonius de ARIBALDIS de Valencia, O.F.M., bachelier en théologie (Paris) au grade de maître en théologie) ;
      • Référence : CUP II, 410 (n 962).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1333 (4 octobre) de promouvoir Johannes de MASSA, O.E.S.A., bachelier en théologie (Paris) au grade de maître en théologie) ;
      • Référence : CUP II, 411 (n 963).
      • Paris (Université JEAN XXII lui ordonne en 1334 (1er septembre) de promouvoir Fortanerius VASSALI, O.F.M, bachelier en théologie (Paris) au grade de maître en théologie) ;
      • Référence : CUP II, 412 (n 968).
      • Référence : CUP II, 460 (n 998).
      • Commentaire : /En mission à la Curie à Avignon lorsqu'il décède le pape désigne Robertus de BARDI pour lui succéder en 1336 (7 mars) ;
    Carrière politique et vicissitudes diverses
    • Relatif:
      • Paris (Université en tant que chancelier, il est attaqué en 1330 (mars) par les maîtres de la Faculté de Médecine pour avoir accordé le grade de maître en médecine à Alphonsus de PORTUGALIA et à Guido de NOVARA dans des conditions irrégulières, contre l’avis de la majorité des maîtres-régents ;
      • Référence : CUP II, 349 (n 918).
      • Référence : CUP II, 354-356 (n 922).
      • Référence : CUP II, 357-360 (n 923) ;
      • Référence : CUP II, 360-362 (n 924) ;
      • Référence : CUP II, 362-363 (n 925).
      • Référence : CUP II, 363-364 (n 926).
      • Référence : CUP II, 364-365 (n 927).
      • Référence : CUP II, 365-368 (n 928).
      • Référence : CUP II, 368-370 (n 929).
      • Référence : CUP II, 370-373 (n 930) ;
      • Référence : CUP II, 377 n.
      • Référence : CUP II, 373 (n 930A) ;
      • Référence : CUP II, 374-377 (n 931).
      • Référence : CUP II, 377-379 (n 932).
      • Référence : CUP II, 379-382 (n 933).
      • Référence : CUP II, 382-383 (n 934).
      • Référence : CUP II, 383-384 (n 934A).
      • Référence : CUP II, 384 (n 935)
      • Référence : CUP II, 385-386 (n 936).
      • Référence : CUP II, 397-399 (n 943).
      • Commentaire : /Il est mentionné dans les réponses de Alfonsus de PORTUGALIA aux demandes des maîtres de médecine de l’Université de Paris en 1331 (8 janvier) ;
      • Commentaire : /Reginaldus de CORNEMARE, substitut de Johannes PIPE, doyen de la Faculté de Médecine fait appel au siège apostolique en 1331 (9 janvier) ;
      • Commentaire : /Les maîtres de la Faculté de Médecine désignent en 1331 (11 janvier) leurs procureurs dans le procès qui les oppose au chancelier de Paris ;
      • Commentaire : /Les maîtres de la Faculté de Médecine adhèrent à l’appel de Reginaldus de CORNEMARE contre le chancelier de Paris en 1331 (11 janvier) ;
      • Commentaire : /Petrus de NOVAVILLA, recteur de l’Université de Paris, à l’issue de la congrégation de l’Université de Paris aux Mathurins en 1331 (12 Janvier) émet un décret en faveur de Petrus de CAPITE=STAGNO, docteur en médecine et d’Alphonsus de PORTUGALIA, bachelier en médecine, contre la Faculté de Médecine, avec le soutien de Guillelmus de FULCOSA, maître en décret, Paulus CONILI de Narbona, maître ès arts - il sera plus tard théologien - représentant le procureur de la Nation de France, Johannes MALETI, procureur de la Nation de Normandie, et THOMAS, procureur de la Nation Anglo-allemande ;
      • Commentaire : /Il est mentionné dans l’appel de Johannes PIPE, lieutenant du doyen de la Faculté de Médecine au siège apostolique en 1331 (14 janvier) ;
      • Commentaire : /Johannes PIPE, lieutenant du doyen de la Faculté de Médecine fait appel au siège apostolique en 1331 (21 janvier) contre Petrus de NOVAVILLA, recteur de l’Université de Paris et les délégués de l’Université de Paris ;
      • Commentaire : /Reginaldus de CORNEMARE le somme de répondre à l’appel de la Faculté de Médecine au siège apostolique en 1331 (5-7 février) ;
      • Commentaire : /Son official, Petrus ANDREAE, émet en 1331 (10 février) une sentence contre les maîtres de la Faculté de Médecine et en faveur de la position du chancelier de Paris ;
      • Commentaire : /Il désigne Guillelmus de DERTONA comme son procureur dans l’affaire qui l’oppose à la Faculté de Médecine en 1331 (19 février) ;
      • Commentaire : /Petrus ANDREAE, official du chancelier de Paris excommunie en 1331 (26 février) les maîtres de la Faculté de Médecine et fait publier ses lettres d’excommunication contre lesquelles Guido de CALVOMONTE, official de Paris proteste et cite à comparaître Guilllelmus BERTRANDI de Narbona, chancelier de Paris et son official devant la cour de Paris ;
      • Commentaire : /La faculté de médecine fait appel en 1331 (12 mars) à Guido de CALVOMONTE, official de Paris, contre l’official du chancelier de Paris ;
      • Commentaire : /Guillelmus de DERTONA, procureur du chancelier de Paris fait appel en 1331 (2, 3, 22 juin) au siège apostolique contre Guido de CALVOMONTE, official de Paris ;
      • Commentaire : /En 1331 (22 juin), le pape JEAN XXII constitue l’évêque de Paris comme juge dans le litige qui oppose les maîtres de la Faculté de Médecine à Guillelmus de NARBONA, chancelier de Paris ;
      • Commentaire : /Il est mentionné dans la lettre par laquelle PHILIPPE VI, roi de France confirme en 1331 (août) les coutumes de la Faculté de Médecine en ce qui concerne l’octroi de la licence ;
      • Commentaire : /Le prévôt des marchands de Paris demande en 1331 (après le mois d’août) aux maîtres de la Faculté de Médecine d’obtenir du siège aposotolique des lettres contre le chancleir de Paris … Item, comme le chancellier de l’Eglise de Paris la dicte coustume vuille destruire et adnichiler et nous pour le commun proufit de tout le royaume la deffendons et entendons deffendre selon notre pouer, que il vous plaise suplier a l’evesque de Paris, a qui le saint pere a la cause commise, que il vuille connoistre sommairement et de plain de la dicte cause en gardant et soustenant le droit des phisiciens et la dicte coustume, quar elle est moult raisonnable et juste et touche vous et le commun forment … .
      • Commentaire : /L’évêque de Paris le convoque par son mandat de 1331 (11 octobre) pour qu’il comparaisse devant lui avec les maîtres de la Faculté de médecine de Paris ;
      • Commentaire : /En 1331 (19 octobre), les maîtres de la Faculté de Médecine déposent un libelle d’accusation contre Guillelmus de NARBONA, chancelier de Paris ;
      • Commentaire : /Un accord met fin à l’appel au pape des maîtres de la Faculté de Médecine en 1332 (10 avril) ;
    Voyage
    • Voyage:
      • Voyage (affaires ecclésiastiques) à la Curie à Avignon en 1336 lorsqu'il y décède.
    Commission/Expertise
    • Commission de l’université de Paris:
      • Signataire de la lettre adressée en 1334 (2 janvier) par vingt-neuf maîtres en théologie parisiens à PHILIPPE VI roi de France qui les avait sollicités de donner leur avis sur le statut des âmes séparées du corps ; une lettre un peu modifiée est envoyée le même jour par les mêmes maître au pape JEAN XXII ;
      • Référence : CUP II, 429-430 (n 981), 430-433 (n982).
    Logement et patrimoine
    • Logement à Paris:
      • Il figure dans le "compotus receptarum bursarum" datable entre 1329 (mi-octobre) et 1330 (mars), résidant "in Domus de Nerbona", c'est-à-dire au Collège de Narbonne et paie 2 sous ;
      • Référence : COURTENAY, Parisian Scholars ..., 222.
    Bibliographie
    • Ouvrages usuels et instruments de travail:
      • GLORIEUX MT 231 ;
      • CUP II, 207 (n 749), 287-288 (n 845), 331-332 (n 896), 339 (n 904), 343 (n 911), 346 (n 914), 348 (n 917), 349 (n 918), 354-356 (n 922), 356-360 (n 923), 360-362 (n 924), 362-363 (n 925), 363-364 (n 926), 364-365 (n 927), 365-368 (n 928), 368-370 (n 929), 370-373 (n 930), 373 (n 930A), 374-377 (n 931), 377-379 (n 932), 379-382 (n 933), 382-383 (n 934), 383-384 (n 934A), 384 (n 935), 385-386 (n 936), 397-399 (n 943), 400 (n 945), 402 (n 948), 402-403 (n 949), 403 (n 950), 403-404 (n 951), 405 (n 953), 409 (n 959 et 460), 410 (n 961), 411 (n 963), 412 (n 968), 429-430 (n 981), 430-433 (n982), 459 (n 998), 662, 671, 749, 896 ;
      • SCHNEYER II, 422-52 ;
    • Ouvrages sur l'individu:
      • COURTENAY (W.J.), Parisian Scholars in the Early Fourteenth Century. A social portrait, Cambridge, 1999, p. 15-17, 152-153, 222.
    • Autres bases prosopographiques:
      • STUDIUM http//lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ Rédaction Jean-Philippe Genet, dernière mise à jour 20/01/2020.
  • <1a> 3463
  • <1b> GUILLELMUS Bernardi de Narbona
  • <1c> $Guillelmus BERNARDI de Narbona$
  • <r> CUP : II, 207.
  • <1c> $Guillelmus BERNARDI$
  • <r> COURTENAY, &Parisian Scholars ...&, 243.
  • <1c> $Guillaume BERNARD$
  • <1c> $Guillelmus de NARBONA$
  • <r> CUP : II, 207.
  • <1c> $Guillaume de GASCOGNE$
  • <1c> $Guillelmus de RINTERIO$
  • <r> CUP : II, 207.
  • <1c> $Guillaume BERNARDI de Rinterio$
  • <r> CUP : II, 207.
  • <1d> Chancelier de Paris
  • <1e> % -1336%
  • <1e> /Il est mort à *Avignon, avant le 7 mars.
  • <1f> %1316-1336%
  • <1k> Maître
  • <2a> *Languedoc ?
  • <2a> Dans la lettre qu’elle adresse à $JEAN XXII$ en %1317% pour qu’un bénéfice lui soit attribué, la Faculté de £Théologie le décrit comme de &de lingua et natione vestra& : est-ce suffisant pour le croire originaire du *Quercy ?
  • <r> CUP : II, 207.
  • <2b> Diocèse de £Narbonne.
  • <r> COURTENAY, &Parisian Scholars ...&, 152-153.
  • <3f> Il s’oppose à la Faculté de £Médecine en %1330-1332%.
  • <5b> *Paris %:1316-1336%.
  • <5c> Maître en théologie (Paris) %:1316-1317% ?
  • <5e> Collège de £Narbonne.
  • <r> COURTENAY, &Parisian Scholars ...&, 152-153.
  • <6b> Chanoine de £Narbonne %1317-1329 au moins % ;
  • <6b> /L'Université et l'évêque de £Paris demandaient pour lui collation de bénéfices auprès du pape $JEAN XXII$ en %1316-1317% ;
  • <r> CUP: II, 207 (n° 749).
  • <6b> /Il entre en possession en %1323% ;
  • <r> COURTENAY, &Parisian Scholars ...&, 152-153.
  • <6b> Chanoine=pénitencier de £Paris %1318% ;
  • <6b> Chanoine de £Paris %1321-1336% ;
  • <6b> Chanoine de £Tours %:1335-1336% ;
  • <r> COURTENAY, &Parisian Scholars ...&, 152-153.
  • <6b> Chancelier de £Paris (Notre-Dame) %1329-1336%
  • <6b> /Le pape $JEAN XXII$ confère la chancellerie de £Paris à $Guillelmus BERNARDI$ en %1329% (15 septembre) ; il succède à $Johannes de BLESIS$ ;
  • <r> CUP: II, 331-332 (n° 896).
  • <6b> Provision pour un canonicat avec expectative de prébende de £Tours %1323% ;
  • <r> COURTENAY, &Parisian Scholars ...&, 152-153.
  • <6b> Provision pour un canonicat avec expectative de prébende de £Chartres %1335% ;
  • <r> COURTENAY, &Parisian Scholars ...&, 152-153.
  • <7b> *Paris (Maître-régent en £Théologie, ca.%1316-1317%) ;
  • <7b> *Paris (Université : député de la Faculté de £Théologie en %1325% pour l’attribution du bénéfice de la chapellenie de l’Université) ;
  • <7b> /À l’issue de la délibération de la congrégation de l’Université en %1325% (26 août) $Stephanus de LINGONIS, recteur de l’Université de £Paris, précise que la chapellenie de l’université fondée sur le trésor royal qui était jadis détenue par $Herveus de ROCHA$ sera attribuée par les députés des facultés, à savoir pour la Faculté des £Arts le reteur lui-même et les procureurs des quatre nations, pour la Faculté de £Décret $Johannes de VILLAROSE$, pour la Faculté de £Médecine $Petrus de FLORENTIA$ et pour la Faculté de £Théologie $Guillelmus BERNARDI$ : les témoins sont $Petrus de VASAS, docteur en théologie$, $Johannes BOSTOL$ et $Johannes VIOLETE$ docteurs en médicine, $Johanne TRICOT$, $Odone de LANIIS$ et $Alanus de PROPE=PONTE$ maître et arts, et l’instrument public est rédigé par $Herveus de INSULA, notaire public$ ;
  • <r> CUP: II, 287-288 (n° 845).
  • <7b> *Paris (Université : chancelier de £Paris (Notre-Dame) %1329-1336%) ;
  • <r> CUP: II, 331-332 (n° 896).
  • <7b> *Paris (Université : en %1330% (26 mai) il exempte les bacheliers de l’Ordre de Saint Augustin de lire un cours de philosophie a la demande d’$Andreas de PERUSIO, maître en théologie de l’Ordre de Saint Augustin$) ;
  • <r> CUP: II, 339 (n° 904).
  • <7b> *Paris (Université : sa position dans l’affaire qui l’oppose aux maîtres de la Faculté de £Médecine est soutenue par $Petrus de NOVAVILLA, recteur de l’Université de £Paris$ ;
  • <7b> /$Petrus de NOVAVILLA, recteur de l’Université de £Paris$, lors de la congrégation de l’Université de £Paris aux *Mathurins en %1331% (12 Janvier), prend un décret en faveur de $Petrus de CAPITE=STAGNO, docteur en médecine$ et d’$Alphonsus de PORTUGALIA, bachelier en médecine$, contre la Faculté de £Médecine, avec l’accord de $Germanus CELATI, maître en théologie$, $Guillelmus de FULCOSA, maître en décret$, $Paulus CONILI de Narbona, maître ès arts$ - il sera plus tard théologien - représentant le procureur de la Nation de £France, $Johannes MALETI, procureur de la Nation de £Normandie$, et $Thomas ANGLICUS, procureur de la Nation £Anglo-allemande$ ;
  • <r> CUP: II, 363-364 (n° 926).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1331% (26 mai) de promouvoir à la maîtrise en théologie $Elias de NASBINALS, O.F.M.$) ;
  • <r> CUP: II, 343 (n° 911).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1331% (15 juillet) de promouvoir à la licence en théologie $Guillelmus de BRENA, O.F.M.$) ;
  • <r> CUP: II, 346 (n° 914).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1331% (29 décembre) de promouvoir à la maîtrise en théologie $Arnaldus de SANCTO MICHAELE, O.P.$) ;
  • <r> CUP: II, 348 (n° 917).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1332% (13 septembre) de désigner $Petrus de SANCTO-DIONYSIO, OESA$ pour lire les *Sentences à *Paris) ;
  • <r> CUP: II, 400 (n° 945).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1332% (29 novembre) de désigner $Guillelmus de PALMA, O.P.$ pour lire les *Sentences à *Paris) ;
  • <r> CUP: II, 402 (n° 948).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1333% (17 janvier) de promouvoir $Mattheus de OMERVILLA, moine (bénédictin) de £Saint-Denis$, bachelier en théologie (*Paris) au grade de maître en théologie) ;
  • <r> CUP: II, 402-403 (n° 949).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1333% (17 janvier) de promouvoir $Petrus de SERRESCUDERIA$, bachelier en théologie (*Paris) au grade de maître en théologie) ;
  • <r> CUP: II, 403 (n° 950).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1333% (19 mars) de promouvoir $Nicolaus de ALEXANDRIA$, bachelier en théologie (*Paris) au grade de maître en théologie) ;
  • <r> CUP: II, 403-404 (n° 951).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1333% (16 avril) de promouvoir $Petrus de ORULO, O. Carm.$, bachelier en théologie (*Paris) au grade de maître en théologie) ;
  • <r> CUP: II, 405 (n° 953).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1333% (16 avril) de promouvoir $Arnaldus de CLAROMONTE, O.F.M.$, bachelier en théologie (*Paris), que le pape s’apprête à désigner comme évêque de £Tulle, au grade de maître en théologie) ;
  • <r> CUP: II, 409 (n° 959).
  • <7b> *Paris (Faculté de £Théologie : avec les maîtres-régents de la faculté, il approuve en %1333% (20 septembre) une dispense accordée aux Carmes quand ils sont admis à lire les *Sentences, alors que $Gerardus de VASCONIBUS de Pergamo$ est gardien du couvent des £Carmes ;
  • <7b> /« Le chancelier et onze regents de la faculte, frere Gerard de Pergamo estant regent de ce convent, le 20 septembre 1333 estans assembles a Saint Denis [de Passu] declarent que les religieux Augustins ne sont tenus de garder le temps prefix conclud par serment de la faculte pour estre admis a la lecture des Sentences,et que les dicts religieux ne sont obliges de jurer combien de temps ils ont demeure dans les estudes de Paris lorsquils seront receus pour lire les Sentences. » ;
  • <r> CUP: II, 409 (n° 960).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1333% (30 septembre) de désigner $Guillelmus de MELEDUNO, O.F.M.$ pour lire les *Sentences à *Paris en %1334%) ;
  • <r> CUP: II, 410 (n° 961).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1333% (16 avril) de promouvoir $Antonius de ARIBALDIS de Valencia, O.F.M.$, bachelier en théologie (*Paris) au grade de maître en théologie) ;
  • <r> CUP: II, 410 (n° 962).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1333% (4 octobre) de promouvoir $Johannes de MASSA, O.E.S.A.$, bachelier en théologie (*Paris) au grade de maître en théologie) ;
  • <r> CUP: II, 411 (n° 963).
  • <7b> *Paris (Université : $JEAN XXII$ lui ordonne en %1334% (1er septembre) de promouvoir $Fortanerius VASSALI, O.F.M$, bachelier en théologie (*Paris) au grade de maître en théologie) ;
  • <r> CUP: II, 412 (n° 968).
  • <7b> /En mission à la *Curie à *Avignon lorsqu'il décède : le pape désigne $Robertus de BARDI$ pour lui succéder en %1336% (7 mars) ;
  • <r> CUP : II, 460 (n° 998).
  • <8g> *Paris (Université : en tant que chancelier, il est attaqué en %1330% (mars) par les maîtres de la Faculté de £Médecine pour avoir accordé le grade de maître en médecine à $Alphonsus de PORTUGALIA$ et à $Guido de NOVARA$ dans des conditions irrégulières, contre l’avis de la majorité des maîtres-régents ;
  • <r> CUP: II, 349 (n° 918).
  • <8g> /Il est mentionné dans les réponses de $Alfonsus de PORTUGALIA$ aux demandes des maîtres de médecine de l’Université de £Paris en %1331% (8 janvier) ;
  • <r> CUP: II, 354-356 (n° 922).
  • <8g> /$Reginaldus de CORNEMARE$, substitut de $Johannes PIPE, doyen de la Faculté de £Médecine fait appel au siège apostolique en %1331% (9 janvier) ;
  • <r> CUP: II, 357-360 (n° 923) ;
  • <8g> /Les maîtres de la Faculté de £Médecine désignent en %1331% (11 janvier) leurs procureurs dans le procès qui les oppose au chancelier de £Paris ;
  • <r> CUP: II, 360-362 (n° 924) ;
  • <8g> /Les maîtres de la Faculté de £Médecine adhèrent à l’appel de $Reginaldus de CORNEMARE$ contre le chancelier de £Paris en %1331% (11 janvier) ;
  • <r> CUP: II, 362-363 (n° 925).
  • <8g> /$Petrus de NOVAVILLA, recteur de l’Université de £Paris$, à l’issue de la congrégation de l’Université de £Paris aux *Mathurins en %1331% (12 Janvier) émet un décret en faveur de $Petrus de CAPITE=STAGNO, docteur en médecine$ et d’$Alphonsus de PORTUGALIA, bachelier en médecine$, contre la Faculté de £Médecine, avec le soutien de $Guillelmus de FULCOSA, maître en décret$, $Paulus CONILI de Narbona, maître ès arts$ - il sera plus tard théologien - représentant le procureur de la Nation de £France, $Johannes MALETI, procureur de la Nation de £Normandie$, et $THOMAS, procureur de la Nation £Anglo-allemande$ ;
  • <r> CUP: II, 363-364 (n° 926).
  • <8g> /Il est mentionné dans l’appel de $Johannes PIPE, lieutenant du doyen de la Faculté de £Médecine$ au siège apostolique en %1331% (14 janvier) ;
  • <r> CUP: II, 364-365 (n° 927).
  • <8g> /$Johannes PIPE, lieutenant du doyen de la Faculté de £Médecine$ fait appel au siège apostolique en %1331% (21 janvier) contre $Petrus de NOVAVILLA, recteur de l’Université de £Paris$ et les délégués de l’Université de £Paris ;
  • <r> CUP: II, 365-368 (n° 928).
  • <8g> /$Reginaldus de CORNEMARE$ le somme de répondre à l’appel de la Faculté de £Médecine au siège apostolique en %1331% (5-7 février) ;
  • <r> CUP: II, 368-370 (n° 929).
  • <8g> /Son official, $Petrus ANDREAE$, émet en %1331% (10 février) une sentence contre les maîtres de la Faculté de £Médecine et en faveur de la position du chancelier de £Paris ;
  • <r> CUP: II, 370-373 (n° 930) ;
  • <8g> /Il désigne $Guillelmus de DERTONA$ comme son procureur dans l’affaire qui l’oppose à la Faculté de £Médecine en %1331% (19 février) ;
  • <r> CUP: II, 377 n.
  • <8g> /$Petrus ANDREAE, official du chancelier de £Paris$ excommunie en %1331% (26 février) les maîtres de la Faculté de £Médecine et fait publier ses lettres d’excommunication contre lesquelles $Guido de CALVOMONTE, official de £Paris$ proteste et cite à comparaître $Guilllelmus BERTRANDI de Narbona, chancelier de £Paris$ et son official devant la cour de £Paris ;
  • <r> CUP: II, 373 (n° 930A) ;
  • <8g> /La faculté de médecine fait appel en %1331% (12 mars) à $Guido de CALVOMONTE, official de £Paris$, contre l’official du chancelier de £Paris ;
  • <r> CUP: II, 374-377 (n° 931).
  • <8g> /$Guillelmus de DERTONA, procureur du chancelier de £Paris$ fait appel en %1331% (2, 3, 22 juin) au siège apostolique contre $Guido de CALVOMONTE, official de £Paris$ ;
  • <r> CUP: II, 377-379 (n° 932).
  • <8g> /En %1331% (22 juin), le pape $JEAN XXII$ constitue l’évêque de £Paris comme juge dans le litige qui oppose les maîtres de la Faculté de £Médecine à $Guillelmus de NARBONA, chancelier de £Paris$ ;
  • <r> CUP: II, 379-382 (n° 933).
  • <8g> /Il est mentionné dans la lettre par laquelle $PHILIPPE VI, roi de £France$ confirme en %1331% (août) les coutumes de la Faculté de £Médecine en ce qui concerne l’octroi de la licence ;
  • <r> CUP: II, 382-383 (n° 934).
  • <8g> /Le prévôt des marchands de £Paris demande en %1331% (après le mois d’août) aux maîtres de la Faculté de £Médecine d’obtenir du siège aposotolique des lettres contre le chancleir de £Paris : « … Item, comme le chancellier de l’Eglise de Paris la dicte coustume vuille destruire et adnichiler et nous pour le commun proufit de tout le royaume la deffendons et entendons deffendre selon notre pouer, que il vous plaise suplier a l’evesque de Paris, a qui le saint pere a la cause commise, que il vuille connoistre sommairement et de plain de la dicte cause en gardant et soustenant le droit des phisiciens et la dicte coustume, quar elle est moult raisonnable et juste et touche vous et le commun forment … ».
  • <r> CUP: II, 383-384 (n° 934A).
  • <8g> /L’évêque de £Paris le convoque par son mandat de %1331% (11 octobre) pour qu’il comparaisse devant lui avec les maîtres de la Faculté de médecine de £Paris ;
  • <r> CUP: II, 384 (n° 935)
  • <8g> /En %1331% (19 octobre), les maîtres de la Faculté de £Médecine déposent un libelle d’accusation contre $Guillelmus de NARBONA, chancelier de £Paris$ ;
  • <r> CUP: II, 385-386 (n° 936).
  • <8g> /Un accord met fin à l’appel au pape des maîtres de la Faculté de £Médecine en %1332% (10 avril) ;
  • <r> CUP: II, 397-399 (n° 943).
  • <9> Voyage (affaires ecclésiastiques) à la *Curie à *Avignon en %1336% lorsqu'il y décède.
  • <10a> Signataire de la lettre adressée en %1334% (2 janvier) par vingt-neuf maîtres en théologie parisiens à $PHILIPPE VI roi de £France$ qui les avait sollicités de donner leur avis sur le statut des âmes séparées du corps ; une lettre un peu modifiée est envoyée le même jour par les mêmes maître au pape $JEAN XXII$ ;
  • <r> CUP: II, 429-430 (n° 981), 430-433 (n°982).
  • <11a> Il figure dans le "compotus receptarum bursarum" datable entre %1329% (mi-octobre) et %1330% (mars), résidant "in Domus de Nerbona", c'est-à-dire au Collège de £Narbonne et paie 2 sous ;
  • <r> COURTENAY, &Parisian Scholars ...&, 222.
  • <19> Pas d'œuvres connues.
  • <19> /Les sermons présentés dans SCHNEYER comme étant de lui sont en fait de $Guillaume BERNARD, O.P.$.
  • C BIBLIOGRAPHIE
  • <99a> GLORIEUX MT: 231 ;
  • <99a> CUP: II, 207 (n° 749), 287-288 (n° 845), 331-332 (n° 896), 339 (n° 904), 343 (n° 911), 346 (n° 914), 348 (n° 917), 349 (n° 918), 354-356 (n° 922), 356-360 (n° 923), 360-362 (n° 924), 362-363 (n° 925), 363-364 (n° 926), 364-365 (n° 927), 365-368 (n° 928), 368-370 (n° 929), 370-373 (n° 930), 373 (n° 930A), 374-377 (n° 931), 377-379 (n° 932), 379-382 (n° 933), 382-383 (n° 934), 383-384 (n° 934A), 384 (n° 935), 385-386 (n° 936), 397-399 (n° 943), 400 (n° 945), 402 (n° 948), 402-403 (n° 949), 403 (n° 950), 403-404 (n° 951), 405 (n° 953), 409 (n° 959 et 460), 410 (n° 961), 411 (n° 963), 412 (n° 968), 429-430 (n° 981), 430-433 (n°982), 459 (n° 998), 662, 671, 749, 896 ;
  • <99a> SCHNEYER: II, 422-52 ;
  • <99b> COURTENAY (W.J.), &Parisian Scholars in the Early Fourteenth Century. A social portrait&, Cambridge, 1999, p. 15-17, 152-153, 222.
  • <99c> STUDIUM : http://lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ : Rédaction : Jean-Philippe Genet, dernière mise à jour 20/01/2020.
Visualisation géographique