Fiche 23420 - PHILIPPUS Ragnvaldi

permalien : http://studium-parisiense.univ-paris1.fr/individus/23420-philippusragnvaldi
Retourner à la liste Voir la fiche au format JSON

Informations prosopographiques
    Fiche d’identité
    • Nom:
      • PHILIPPUS Ragnvaldi
    • Variante(s) de nom:
      • Philippus RANGVALDI
      • Philippus RAGVALDI
      • PHILIPPUS
      • Commentaire : /il est la plupart du temps appelé dominus Philippus ou magister Philippus;
      • PHILIPPUS de Suessia
      • Référence : CUP II, n 703, p. 165;
      • Commentaire : /il est peut-être PHILIPPUS de Suessia, cité parmi les universitaires parisiens signataires de l'appel au Pape CLÉMENT V, 1313; bien qu'il soit mentionné à diverses reprises dans la documentation suédoise en 1313, il n'est pas certain qu'il ait été alors personnellement présent en Suède;
      • Philippus PULK
      • Référence : LC Jean XXII n 59196;
      • FILIP Ragvaldsson
    • Description courte:
      • Chanoine
    • Date de vie:
      • -1331
      • Référence : LC Jean XXII n 56586, 59196;
      • Commentaire : /il est mort à Avignon, en 1331, ou en 1332, avant le 6 mars.
    • Date d'activité:
      • 1312-1331
    • Sexe:
      • male
    • Statut:
      • Maître
    Origine et situation géographique
    • Lieu de naissance:
      • Suède (Östergötland)
    Insertion relationnelle
    • Classe sociale d'origine.:
      • Noblesse
      • Référence : ÄSF, I, 2, p. 179.
      • Commentaire : /il est issu d'une puissante famille aristocratique d'Östergötland, les PUKE.
    • Réseau familial:
      • Son père est Ragvald PUKE, chevalier et conseiller d'ERIK Magnusson, duc de Södermanland;
      • Sa mère est KATARINA Karlsdotter, fille du lagman KARL Ingeborgason, dont la mère est probablement une demi-sœur de BIRGER Jarl;
      • Son frère est Kettil Ragvaldsson PUKE, chevalier;
      • Son frère est Holmger Ragvaldsson PUKE, chevalier.
    • Exécuteur testamentaire:
      • Exécuteur testamentaire de THORSTANUS de Ølandia, 1312.
      • Référence : SDHK, n 2500.
    Cursus
    • Université ou Studium:
      • Paris, 1317.
      • Référence : SDHK, n 2500, 3098; n 2799.
      • Référence : CUP II, n 703, p. 165; COURTENAY (W.), "Foreign Scholars...", p. 63.
      • Commentaire : /il est mentionné comme docteur en décret en 1321; sa présence à Paris en 1317 indique que son cursus universitaire s'est déroulé pour l'essentiel à Paris; peut-être s'y trouvait-il déjà lorsque THORSTANUS de Ølandia, lui-même ancien étudiant à Paris et y possédant des biens l'a désigné comme exécuteur testamentaire en 1312; il est peut-être PHILIPPUS de Suessia, cité en 1313.
    • Cursus:
      • Mag. (P), 1321;
      • Référence : SDHK, n 3098;
      • Commentaire : /...magistri philippi ragnualdsson, doctoris decretorum, lyncopensisque decani... Le titre de magister qu'il porte après cette date n'indique pas nécessairement qu'il est maître ès arts;
      • D.Cn.L. ?(P), 1321.
      • Référence : SDHK, n 3098.
      • Commentaire : /il est probable qu'il a acquis ce grade à Paris; certains ont estimé qu'il est devenu docteur à Orléans aucune mention probante ne l'atteste.
    Carrière ecclésiastique
    • Ecclésiastique séculier:
      • Chanoine de Linköping (cathédrale), 1312-1321;
      • Référence : SDHK, n 2500, 2526, 2539, 2799;
      • Commentaire : /il détient la prébende Saint-Pierre-Martyr (Skrukeby);
      • Doyen de Linköping (cathédrale), 1321-1331;
      • Référence : SDHK, n 3098, 3132, 3139, 3198;
      • Référence : LC Jean XXII n 59196;
      • Chanoine d'Uppsala (cathédrale), avec expectative de prébende, 1330;
      • Référence : LC Jean XXII n 50646;
      • Chanoine de Strängnäs (cathédrale), avec expectative de prébende, 1330.
      • Référence : LC Jean XXII n 50647.
    • Fonctions ecclésiastiques diverses:
      • Procureur de KAROLUS Båt, évêque de Linköping, avec JOHANNES Thyrgilli, archidiacre de Linköping et les chanoines de Linköping ERLANDUS et HARALDUS Ulfonis, pour procéder à l'achat d'une maison rue Saint-Hilaire (collège de Linköping), 1317.
      • Référence : SDHK, n 2799.
    Carrière politique et vicissitudes diverses
    • Position politique importante:
      • Chancelier de MAGNUS Eriksson, roi de Suède=et=Norvège, 1321-1331;
      • Référence : SDHK, n 3132, 3139, 3198, 3337, 3721.
      • Référence : LC Jean XXII n 50646-50647.
      • Conseiller de Magnus Eriksson, roi de Suède=et=Norvège, 1322-1323.
      • Référence : SDHK, n 3132, 3139, 3198.
    Voyage
    • Voyage:
      • Séjour (motifs académiques), en France, à Paris, 1321;
      • Voyage (motifs politiques?), à Avignon, à la Curie, 1330-1331.
    Signes d’individuation
    • Sceau:
      • Sceau en navette, représentant saint Pierre et saint Paul, patrons de l'Église de Linköping; au-dessus, la Vierge assise et l'Enfant; au-dessous, un écu aux armes familiales, une aile enroulée vers le haut (pukehorn) S. PHILIPPI CANONICI LI[N]COPENSIS, 1321, 1325.
      • Référence : SDHK, n 3098, 3337.
      • Référence : Svenska sigiller från medeltiden, II, n249.
    Bibliographie
    • Ouvrages usuels et instruments de travail:
      • CUP II, n 703, p. 165;
      • LC Jean XXII n 50646-50647, 56586, 59196;
      • Svenskt Diplomatariums huvudkartotek. [en ligne] http//sok.riksarkivet.se/sdhk (SDHK), passim.
    • Ouvrages sur l'individu:
      • COURTENAY (W.), "Foreign Scholars at Paris in the Early Fourteenth Century The Crisis of 1313", History of Universities, 15, 1997-1999, p. 47-74;
      • GABRIEL (A. L.), Skara House at the Mediaeval University of Paris. History, Topography, and Chartulary, Notre Dame, Indiana USA, 1960, p. 35;
      • HILDEBRAND (B. E.), Svenska sigiller från medeltiden, Stockholm, 1862-1867;
      • MORNET (É.), "Piété et honneur. Profil des fondateurs des collèges nordiques à Paris au Moyen Âge", dans SOHN (A.) et VERGER (J.) éd., Die universitären Kollegien im Europa des Mittelalters und der Renaissance / Les collèges universitaires en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance, Bochum, 2011, p. 65-66;
      • SCHÜCK (H.), Ecclesia Lincopensis. Studier om Linköpingskyrkan under medeltiden och Gustav Vasa, Stockholm, 1959, p.492-493;
      • SCHÜCK (H.), "Kansler och capella regis under Folkungatiden", Historisk Tidskrift, 83, 1963, p. 133-187 (p. 163-168);
      • WERNSTEDT (F.) et alii, Äldre svenska frälsesläkter. Ättartavlor (ÄSF), vol. I, 2, Stockholm, 1965, p. 177-181.
    • Autres bases prosopographiques:
      • Svenskt biografiskt lexikon, 16 (1964-1966), p. 23; Filip Ragvaldsson (J. GALLÉN), https//sok.riksarkivet.se/Sbl/Presentation.aspx?id=14126, consulté le 17.8.2018;
      • STUDIUM http//lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ Rédaction Élisabeth Mornet, 19/09/2018.
  • <1a> 23420
  • <1b> PHILIPPUS Ragnvaldi
  • <1c> $Philippus RANGVALDI$
  • <1c> $Philippus RAGVALDI$
  • <1c> $PHILIPPUS$
  • <1c> /il est la plupart du temps appelé &dominus Philippus& ou &magister Philippus&;
  • <1c> $PHILIPPUS de Suessia$
  • <1c> /il est peut-être $PHILIPPUS de Suessia$, cité parmi les universitaires parisiens signataires de l'appel au $Pape CLÉMENT V$, %1313%; bien qu'il soit mentionné à diverses reprises dans la documentation suédoise en %1313%, il n'est pas certain qu'il ait été alors personnellement présent en Suède;
  • <r> CUP: II, n° 703, p. 165;
  • <1c> $Philippus PULK$
  • <r> LC Jean XXII: n° 59196;
  • <1c> $FILIP Ragvaldsson$
  • <1d> Chanoine
  • <1e> % -1331%
  • <1e> /il est mort à *Avignon, en %1331%, ou en %1332%, avant le 6 mars.
  • <r> LC Jean XXII: n° 56586, 59196;
  • <1f> %1312-1331%
  • <1k> Maître
  • <2a> *Suède (*Östergötland)
  • <3a> Noblesse
  • <3a> /il est issu d'une puissante famille aristocratique d'Östergötland, les PUKE.
  • <r> ÄSF, I, 2, p. 179.
  • <3b> Son père est $Ragvald PUKE$, chevalier et conseiller d'$ERIK Magnusson, duc de £Södermanland$;
  • <3b> Sa mère est $KATARINA Karlsdotter$, fille du &lagman& $KARL Ingeborgason$, dont la mère est probablement une demi-sœur de $BIRGER Jarl$;
  • <3b> Son frère est $Kettil Ragvaldsson PUKE$, chevalier;
  • <3b> Son frère est $Holmger Ragvaldsson PUKE$, chevalier.
  • <3k> Exécuteur testamentaire de $THORSTANUS de Ølandia$, %1312%.
  • <r> SDHK, n° 2500.
  • <5b> *Paris, %:1317:%.
  • <5b> /il est mentionné comme docteur en décret en %1321%; sa présence à Paris en %1317% indique que son cursus universitaire s'est déroulé pour l'essentiel à *Paris; peut-être s'y trouvait-il déjà lorsque $THORSTANUS de Ølandia$, lui-même ancien étudiant à *Paris et y possédant des biens l'a désigné comme exécuteur testamentaire en %1312%; il est peut-être $PHILIPPUS de Suessia$, cité en %1313%.
  • <r> SDHK, n° 2500, 3098; n° 2799.
  • <r> CUP: II, n° 703, p. 165; COURTENAY (W.), "Foreign Scholars...", p. 63.
  • <5c> Mag. (P), %:1321%;
  • <5c> /&...magistri philippi ragnualdsson, doctoris decretorum, lyncopensisque decani...& Le titre de &magister& qu'il porte après cette date n'indique pas nécessairement qu'il est maître ès arts;
  • <r> SDHK, n° 3098;
  • <5c> D.Cn.L. ?(P), %:1321%.
  • <5c> /il est probable qu'il a acquis ce grade à *Paris; certains ont estimé qu'il est devenu docteur à *Orléans: aucune mention probante ne l'atteste.
  • <r> SDHK, n° 3098.
  • <6b> Chanoine de £Linköping (cathédrale), %1312-1321%;
  • <6b> /il détient la prébende Saint-Pierre-Martyr (Skrukeby);
  • <r> SDHK, n° 2500, 2526, 2539, 2799;
  • <6b> Doyen de £Linköping (cathédrale), %1321-1331%;
  • <r> SDHK, n° 3098, 3132, 3139, 3198;
  • <r> LC Jean XXII: n° 59196;
  • <6b> Chanoine d'£Uppsala (cathédrale), avec expectative de prébende, %1330%;
  • <r> LC Jean XXII: n° 50646;
  • <6b> Chanoine de £Strängnäs (cathédrale), avec expectative de prébende, %1330%.
  • <r> LC Jean XXII: n° 50647.
  • <6j> Procureur de $KAROLUS Båt, évêque de £Linköping$, avec $JOHANNES Thyrgilli, archidiacre de £Linköping$ et les chanoines de Linköping $ERLANDUS$ et $HARALDUS Ulfonis$, pour procéder à l'achat d'une maison rue Saint-Hilaire (collège de £Linköping), %1317%.
  • <r> SDHK, n° 2799.
  • <8a> Chancelier de $MAGNUS Eriksson, roi de £Suède=et=Norvège$, %1321-1331%;
  • <r> SDHK, n° 3132, 3139, 3198, 3337, 3721.
  • <r> LC Jean XXII: n° 50646-50647.
  • <8a> Conseiller de $Magnus Eriksson, roi de £Suède=et=Norvège$, %1322-1323%.
  • <r> SDHK, n° 3132, 3139, 3198.
  • <9> Séjour (motifs académiques), en *France, à *Paris, %:1321%;
  • <9> Voyage (motifs politiques?), à *Avignon, à la *Curie, %:1330:-1331%.
  • <15b> Sceau en navette, représentant saint Pierre et saint Paul, patrons de l'Église de Linköping; au-dessus, la Vierge assise et l'Enfant; au-dessous, un écu aux armes familiales, une aile enroulée vers le haut (&pukehorn&): S. PHILIPPI CANONICI LI[N]COPENSIS, %1321%, %1325%.
  • <r> SDHK, n° 3098, 3337.
  • <r> &Svenska sigiller från medeltiden&, II, n°249.
  • <19> Pas d'œuvres connues:
  • <19> /plusieurs auteurs ont supposé que $PHILIPPUS Ragvaldi$ pouvait être l'auteur de: &Um Styrilsi Kununga ok Höfþinga& (&Du gouvernement des rois et des princes&), traité en suédois inspiré en grande partie de Gilles de Rome, &De regimine principum& et composé %:1330:-:1350%. Actuellement, cette hypothèse est écartée; l'auteur reste anonyme.
  • C Bibliographie
  • <99a> CUP: II, n° 703, p. 165;
  • <99a> LC Jean XXII: n° 50646-50647, 56586, 59196;
  • <99a> Svenskt Diplomatariums huvudkartotek. [en ligne] http://sok.riksarkivet.se/sdhk (SDHK), &passim&.
  • <99b> COURTENAY (W.), "Foreign Scholars at Paris in the Early Fourteenth Century: The Crisis of 1313", &History of Universities&, 15, 1997-1999, p. 47-74;
  • <99b> GABRIEL (A. L.), &Skara House at the Mediaeval University of Paris. History, Topography, and Chartulary&, Notre Dame, Indiana USA, 1960, p. 35;
  • <99b> HILDEBRAND (B. E.), &Svenska sigiller från medeltiden&, Stockholm, 1862-1867;
  • <99b> MORNET (É.), "Piété et honneur. Profil des fondateurs des collèges nordiques à Paris au Moyen Âge", dans SOHN (A.) et VERGER (J.) éd., &Die universitären Kollegien im Europa des Mittelalters und der Renaissance / Les collèges universitaires en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance&, Bochum, 2011, p. 65-66;
  • <99b> SCHÜCK (H.), Ecclesia Lincopensis. &Studier om Linköpingskyrkan under medeltiden och Gustav Vasa&, Stockholm, 1959, p.492-493;
  • <99b> SCHÜCK (H.), "Kansler och capella regis under Folkungatiden", &Historisk Tidskrift&, 83, 1963, p. 133-187 (p. 163-168);
  • <99b> WERNSTEDT (F.) &et alii&, &Äldre svenska frälsesläkter. Ättartavlor& (ÄSF), vol. I, 2, Stockholm, 1965, p. 177-181.
  • <99c> &Svenskt biografiskt lexikon&, 16 (1964-1966), p. 23; Filip Ragvaldsson (J. GALLÉN), https://sok.riksarkivet.se/Sbl/Presentation.aspx?id=14126, consulté le 17.8.2018;
  • <99c> STUDIUM : http://lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ : Rédaction Élisabeth Mornet, 19/09/2018.
Visualisation géographique