Fiche 224 - AEGIDIUS de Medonta

permalien : http://studium-parisiense.univ-paris1.fr/individus/224-aegidiusdemedonta
Retourner à la liste

Informations prosopographiques
    Fiche d’identité
    • Nom:
      • AEGIDIUS de Medonta
    • Variante(s) de nom:
      • Aegidius de MEDONTA
      • Référence : CUP III n1207.
      • Guido de MEDONTA
      • Référence : CUP III n1218.
      • Gilles de MANTES
    • Description courte:
      • Augustin
    • Date d'activité:
      • 1342-1364
    • Sexe:
      • male
    • Statut:
      • Maître
    Origine et situation géographique
    • Lieu de naissance:
      • Île-de-France (Paris) ?
      • Référence : CUP III, n1207 ;
    • Diocèse:
      • Diocèse de Paris.
    Cursus
    • Université ou Studium:
      • Paris.
    • Cursus:
      • Bachelier en théologie (Paris) 1353.
      • Maître en théologie (Paris) 1364.
    • Vie de l'individu dans un collège:
      • Couvent (augustin) de Paris (Grands-Augustins).
    Carrière ecclésiastique
    • Ecclésiastique régulier:
      • O.E.S.A. frère augustin.
    Carrière professionnelle
    • Universitaire:
      • Paris (Faculté de Théologie lecteur au couvent augustin 1346-1352 au moins).
      • Référence : CUP III, n1207.
      • Référence : CUP III, n 1218.
      • Commentaire : /CLÉMENT VI recommande en 1352 (13 mai) à la Faculté de Théologie qu'après dix années d'études de théologie il soit admis à lire les Sentences.
      • Commentaire : /Selon le Chartularium, Il est contraint en 1354 (16 mai) d'abjurer ses erreurs, qui montrent qu'il est influencé par Thomas BRADWARDINE, niant la liberté morale, comme le montre l'article 5 de la réfutation de ses erreurs "Dixi quod bonum meritum est a Deo, ita quod nichil est a voluntate. Quam in hac forma scripsi Tantum meriti est ex quanto beneplaciti, non ex quanto intenti vel voliti. Hanc reputo tanquam falsam, scandalosam et in fide suspectam, et michi contradicentem in tertia propositione superius revocata. Il aboutissait à un véritable panthéisme ("Dixi et scripsi quod nulla creatura rationalis specialiter est in se, nisi quia Deus est sibi inesse. Ex hoc intuli in eodem scripto, quod in omni eo quod non est Deus, essentialius est non-esse, quam ipsum esse") mais E. YPMA considère qu'il s'agit plutôt de Guido de BELREGARDO qui, bien que Bachelier sententiaire à Paris, sera nommé Maître-régent à Montpellier ;
      • Commentaire : /J.R. O'DONNELL (New Catholic Encyclopedia, X, col. 1, col. 447 b) lui a attribué une lettre de "Magister Egidius" à Nicolas d'AUTRECOURT mais Zenon KALUSZA a montré qu'elle était plus probablement l'oeuvre de Aegidius de FOENO , q.v.
    Commission/Expertise
    • Commission de l’université de Paris:
      • En 1364 (novembre) siège parmi les 21 Maîtres en Théologie chargés de juger Denis FOULLECHAT ;
    Bibliographie
    • Ouvrages usuels et instruments de travail:
      • CUP III, n1207, n1218, n1248, n 1299.
    • Ouvrages sur l'individu:
      • DE WULF (M.), Histoire de la Philosophie Médiévale, Louvain, 1900, 381 ;
    • Autres bases prosopographiques:
      • STUDIUM http//lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ (Rédaction Jean-Philippe Genet, 29/04/2020).
  • <1a> 224
  • <1b> AEGIDIUS de Medonta
  • <1c> $Aegidius de MEDONTA$
  • <r> CUP: III n°1207.
  • <1c> $Guido de MEDONTA$
  • <r> CUP: III n°1218.
  • <1c> $Gilles de MANTES$
  • <1d> Augustin
  • <1f> %1342-1364%
  • <1k> Maître
  • <2a> *Île-de-France (*Paris) ?
  • <r> CUP: III, n°1207 ;
  • <2b> Diocèse de £Paris.
  • <5b> *Paris.
  • <5c> Bachelier en théologie (*Paris) %1353%.
  • <5c> Maître en théologie (*Paris) %:1364%.
  • <5e> Couvent (augustin) de £Paris (*Grands-Augustins).
  • <6d> O.E.S.A. : frère augustin.
  • <7b> *Paris (Faculté de £Théologie : lecteur au couvent augustin %1346-1352% au moins).
  • <7b> /$CLÉMENT VI$ recommande en %1352% (13 mai) à la Faculté de £Théologie qu'après dix années d'études de théologie il soit admis à lire les Sentences.
  • <r> CUP: III, n°1207.
  • <7b> /Selon le &Chartularium&, Il est contraint en %1354% (16 mai) d'abjurer ses erreurs, qui montrent qu'il est influencé par $Thomas BRADWARDINE$, niant la liberté morale, comme le montre l'article 5 de la réfutation de ses erreurs : "Dixi quod bonum meritum est a Deo, ita quod nichil est a voluntate. Quam in hac forma scripsi : Tantum meriti est ex quanto beneplaciti, non ex quanto intenti vel voliti. Hanc reputo tanquam falsam, scandalosam et in fide suspectam, et michi contradicentem in tertia propositione superius revocata. Il aboutissait à un véritable panthéisme ("Dixi et scripsi quod nulla creatura rationalis specialiter est in se, nisi quia Deus est sibi inesse. Ex hoc intuli in eodem scripto, quod in omni eo quod non est Deus, essentialius est non-esse, quam ipsum esse") : mais $E. YPMA$ considère qu'il s'agit plutôt de $Guido de BELREGARDO$ qui, bien que Bachelier sententiaire à *Paris, sera nommé Maître-régent à *Montpellier ;
  • <r> CUP: III, n° 1218.
  • <7b> /J.R. O'DONNELL (New Catholic Encyclopedia, X, col. 1, col. 447 b) lui a attribué une lettre de "Magister Egidius" à Nicolas d'AUTRECOURT mais Zenon KALUSZA a montré qu'elle était plus probablement l'oeuvre de Aegidius de FOENO , q.v.
  • <10a> En 1364 (novembre) siège parmi les 21 Maîtres en Théologie chargés de juger Denis FOULLECHAT ;
  • <r> CUP: III, n°1299.
  • C BIBLIOGRAPHIE
  • <99a> CUP: III, n°1207, n°1218, n°1248, n° 1299.
  • <99b> DE WULF (M.), &Histoire de la Philosophie Médiévale&, Louvain, 1900, 381 ;
  • <99c> STUDIUM : http://lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ (Rédaction : Jean-Philippe Genet, 29/04/2020).
Visualisation géographique