Fiche 1082 - AUBERTUS de Guignicurte

permalien : http://studium-parisiense.univ-paris1.fr/individus/1082-aubertusdeguignicurte
Retourner à la liste

Informations prosopographiques
    Fiche d’identité
    • Nom:
      • AUBERTUS de Guignicurte
    • Variante(s) de nom:
      • Aubertus de GUIGNICURTE
      • Référence : CUP II 341.
      • Aubertus CLERICI de Guignicourt.
      • Référence : BARBICHE, 559.
    • Description courte:
      • Doyen de Soissons
    • Date d'activité:
      • 1318-1343
    • Date médiane d'activité:
      • 1336
    • Sexe:
      • male
    • Statut:
      • Maître
    Origine et situation géographique
    • Lieu de naissance:
      • Picardie (Guignicourt).
    • Diocèse:
      • Diocèse de Laon.
    Cursus
    • Université ou Studium:
      • Paris.
      • Commentaire : /Franck PEGUES conclut des documents pontificaux qu'il a utilisés qu'il a été étudiant à Paris en 1326-1331 ; Bernard BARBICHE conclut des mêmes documents que sa présence à Paris aurait été incompatible avec son rôle de procureur à la Curie à Avignon.
    • Cursus:
      • Magister.
    • Fondation d’un collège ou d’une bourse:
      • Fondateur du Collège (Sainte-Catherine) de Soissons.
      • Référence : A.N. JJ 74 f293 et A.N. L 743 n 58 sont publiés dans CAROLUS-BARRÉ, p. 199-202 et 202-213 ; A.N. L 743 n 58 l'a aussi été dans PEGUES "The Fourteenth-Century College ...".
      • Commentaire : /Pour cette fondation, le prévôt de Soissons (chapitre=cathédral) lui accorde une maison en ruine en 1335 il obtient ensuite en 1340 du seigneur du lieu, Jean V, comte de ROUCY l'amortissement des biens sis à Menneville qu'il donne au collège et à sa chapelle, ce que confirme un acte de PHILIPPE VI en 1342 (A.N. JJ 74 f293) l'acte de fondation (A.N. L 743 n 58) de 1345 (4 septembre) précise que le collège est pour 18 étudiants (15 originaires de Guignicourt, désignés par trois "électeurs", et trois désignés respectivement par l'abbé (bénédictin) de Soissons (Saint-Jean des Vignes), l'évêque de Soissons et le curé de Soissons (Saint-Rémi)) et un maître et un valet cuisinier; le collège est placé sous la surveillance de l'abbé (bénédictin) de Soissons (Saint-Jean des Vignes) ; enfin, en 1349 (29 mai), il obtient que l'un des écoliers soit admis à l'avenir à étudier au collège de Laon à Paris.
      • Commentaire : /Il est difficile de savoir si ce titre qu'il porte constamment fait référence à un grade parisien.
    Carrière ecclésiastique
    • Ecclésiastique séculier:
      • Chanoine de Soissons 1326 avec demi-prébende.
      • Référence : G. MOLLAT, éd., Lettres communes de Jean XXII, Pari, 1904-1947, 16 bol., n 27291.
      • Commentaire : /Bénéfice accordé par une bulle de 1326 (16 décembre) du pape JEAN XXII.
      • Chanoine de Crépy-en-Valois (collégiale Saint-Thomas) en 1326 ;
      • Référence : G. MOLLAT, éd., Lettres communes de Jean XXII, Paris, 1904-1947, 16 vol., n 27291.
      • Commentaire : /Mentionné comme tel dans la bulle de 1326 (16 décembre).
      • Chapelain d'Avignon (chapelle Saint-Louis près du pont d'Avignon) en 1326 ;
      • Référence : BARBICHE, 559 G. MOLLAT, éd., Lettres communes de Jean XXII, Pari, 1904-1947, 16 vol., n 27291.
      • Commentaire : /Mentionné comme tel dans la bulle de 1326 (16 décembre) ; ce bénéfice, qu'il devra abandonner pour en obtenir d'autres témoigne de sa proximité avec la cour de France.
      • Expectative d'un bénéfice dans le diocèse d'Amiens d'un rapport de 60 livres tournois et sans charge d'âmes en 1329 (6 janvier).
      • Référence : BARBICHE, 559 G. MOLLAT, éd., Lettres communes de Jean XXII, Paris, 1904-1947, 16 vol., n 43749.
      • Expectative d'un office dans l'église de Soissons d'un rapport de 60 livres tournois et sans charge d'âmes en 1330 (16 août).
      • Référence : BARBICHE, 559 G. MOLLAT, éd., Lettres communes de Jean XXII, Paris, 1904-1947, 16 vol., n 50583.
      • Recteur de l'église=paroissiale de Saint-Bon (diocèse de Troyes) jusqu'en 1330 (16 août), dont il se démet pour pouvoir avoir son office à Soissons.
      • Référence : BARBICHE, 559 G. MOLLAT, éd., Lettres communes de Jean XXII, Paris, 1904-1947, 16 vol., n 50583.
      • Doyen de Soissons en 1334-1335.
      • Référence : CUP II 341.
      • Commentaire : /Pour Bernard BARBICHE, il n'aurait joui de cet office en succession à Jean de ROYE qu'à partir de 1334-1335.
      • ? Recteur de l'église=paroissiale de Marle 1343.
      • Référence : COURTENAY I 135 n.
      • Commentaire : /Selon Bernard BARBICHE, ce bénéfice aurait été donné à Aubertus de GUIGNICURTE II, si tant est que ce personnage existe, qui est aussi chanoine de Noyon.
    • Fonctions ecclésiastiques auprès du Pape et pour son compte:
      • Procureur à la Curie romaine à Avignon de 1318 à 1331.
      • Référence : COURTENAY I 39-40, 49, 56-61.
      • Commentaire : /Il compte parmi ses pratiques le Collège du Trésorier et l'abbaye de Paris (Saint-Victor) et l'abbaye (bénédictine) de Saint-Denis ; il reçoit aussi de nombreux mandats pour des provisions concernant des universitaires parisiens en 1328, un mandat pour la collation d'un canonicat avec expectative de prébende accordé à Petrus de ABBATISVILLA, maître en théologie parisien, dans l'église de Cambrai et un mandat pour celle d'un canonicat avec expectative de prébende accordée à Johannes de SANCTO-MARCELLO dans l'église de Troyes (COURTENAY I 39 et 40) ; en 1329, il reçoit à cette date un mandat pour la collation d'un canonicat avec expectative de prébende accordé à Gaufridus TUDUALI, professeur en médecine parisien dans l'église de Troyes (COURTENAY I 49) ; et en 1331 il reçoit à cette date 19 mandats dans les provisions en réponse au rotulus de 1331 (COURTENAY I 56-61) ;
      • ? Procureur à la Curie romaine à Avignon de 1342 à 1355.
      • Commentaire : /Selon Barnard BARBICHE, les activités de ce procureur se rapportent à un homonyme, appartenant très probablement à la même famille, Aubertus de GUIGNICURTE II.
    Bibliographie
    • Ouvrages usuels et instruments de travail:
      • CUP II 341
      • COURTENAY I 39 40 49 56-61 135 n.
    • Ouvrages sur l'individu:
      • BARBICHE (B.), "Homme d'affaires et pieux fondateur Aubert de Guignicourt, procureur à la cour pontificale d'Avignon", dans KERHERVÉ (J.) et RIGAUDIERE (A.), Finances, pouvoirs et mémoire. Mélanges offerts à Jean Favier, Paris, 1999, 356-364, réimpr. dans BARBICHE (B.), Bulla, Legatus, Nuntius, Paris, 2007 ;
      • CAROLUS-BARRÉ (L.), "Les écoles capitulaires et les collèges de Soissons au Moyen Âge et au XVIe siècle", Actes du 95e Congrès National des sociétés savantes (Reims, 1970). Section de philologie et d'histoire, 1975, I, 123-226 ;
      • PEGUES (F.), "Aubert de Guignicourt Fourteenth Century Patron of Learning", Medievalia et Humanistica, IX, 1955,71-75 ;
      • PEGUES (F.), "The Fourteenth Century College of Aubert de Guignicourt at Soissons", Traditio, XV, 1959, 428-35.
    • Autres bases prosopographiques:
      • STUDIUM http//lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ Rédaction Jean-Philippe Genet 23/11/2020.
  • <1a> 1082
  • <1b> AUBERTUS de Guignicurte
  • <1c> $Aubertus de GUIGNICURTE$
  • <r> CUP II 341.
  • <1c> $Aubertus CLERICI de Guignicourt$.
  • <r> BARBICHE, 559.
  • <1d> Doyen de Soissons
  • <1f> %1318-1343%
  • <1g> %1336%
  • <1k> Maître ?
  • <2a> *Picardie (*Guignicourt).
  • <2b> Diocèse de £Laon.
  • <5b> *Paris.
  • <5b> /$Franck PEGUES$ conclut des documents pontificaux qu'il a utilisés qu'il a été étudiant à *Paris en %1326-1331% ; $Bernard BARBICHE$ conclut des mêmes documents que sa présence à *Paris aurait été incompatible avec son rôle de procureur à la *Curie à *Avignon.
  • <5c> Magister.
  • <5f> Fondateur du Collège (Sainte-Catherine) de £Soissons.
  • <5f> /Pour cette fondation, le prévôt de £Soissons (chapitre=cathédral) lui accorde une maison en ruine en %1335% : il obtient ensuite en %1340% du seigneur du lieu, $Jean V, comte de ROUCY$ l'amortissement des biens sis à *Menneville qu'il donne au collège et à sa chapelle, ce que confirme un acte de $PHILIPPE VI$ en %1342% (A.N. JJ 74 f°293) : l'acte de fondation (A.N. L 743 n° 58) de %1345% (4 septembre) précise que le collège est pour 18 étudiants (15 originaires de *Guignicourt, désignés par trois "électeurs", et trois désignés respectivement par l'abbé (bénédictin) de £Soissons (Saint-Jean des Vignes), l'évêque de £Soissons et le curé de £Soissons (Saint-Rémi)) et un maître et un valet cuisinier; le collège est placé sous la surveillance de l'abbé (bénédictin) de £Soissons (Saint-Jean des Vignes) ; enfin, en %1349% (29 mai), il obtient que l'un des écoliers soit admis à l'avenir à étudier au collège de £Laon à *Paris.
  • <r> A.N. JJ 74 f°293 et A.N. L 743 n° 58 sont publiés dans CAROLUS-BARRÉ, p. 199-202 et 202-213 ; A.N. L 743 n° 58 l'a aussi été dans PEGUES "The Fourteenth-Century College ...".
  • <5c> /Il est difficile de savoir si ce titre qu'il porte constamment fait référence à un grade parisien.
  • <6b> Chanoine de £Soissons %1326% avec demi-prébende.
  • <6b> /Bénéfice accordé par une bulle de %1326% (16 décembre) du pape $JEAN XXII$.
  • <r> G. MOLLAT, éd., &Lettres communes de Jean XXII&, Pari, 1904-1947, 16 bol., n° 27291.
  • <6b> Chanoine de £Crépy-en-Valois (collégiale Saint-Thomas) en %1326% ;
  • <6b> /Mentionné comme tel dans la bulle de %1326% (16 décembre).
  • <r> G. MOLLAT, éd., &Lettres communes de Jean XXII&, Paris, 1904-1947, 16 vol., n° 27291.
  • <6b> Chapelain d'£Avignon (chapelle Saint-Louis près du pont d'£Avignon) en %1326% ;
  • <6b> /Mentionné comme tel dans la bulle de %1326% (16 décembre) ; ce bénéfice, qu'il devra abandonner pour en obtenir d'autres témoigne de sa proximité avec la cour de £France.
  • <r> BARBICHE, 559 : G. MOLLAT, éd., &Lettres communes de Jean XXII&, Pari, 1904-1947, 16 vol., n° 27291.
  • <6b> Expectative d'un bénéfice dans le diocèse d'£Amiens d'un rapport de 60 livres tournois et sans charge d'âmes en %1329% (6 janvier).
  • <r> BARBICHE, 559 : G. MOLLAT, éd., &Lettres communes de Jean XXII&, Paris, 1904-1947, 16 vol., n° 43749.
  • <6b> Expectative d'un office dans l'église de £Soissons d'un rapport de 60 livres tournois et sans charge d'âmes en %1330% (16 août).
  • <r> BARBICHE, 559 : G. MOLLAT, éd., &Lettres communes de Jean XXII&, Paris, 1904-1947, 16 vol., n° 50583.
  • <6b> Recteur de l'église=paroissiale de £Saint-Bon (diocèse de £Troyes) jusqu'en %1330% (16 août), dont il se démet pour pouvoir avoir son office à *Soissons.
  • <r> BARBICHE, 559 : G. MOLLAT, éd., &Lettres communes de Jean XXII&, Paris, 1904-1947, 16 vol., n° 50583.
  • <6b> Doyen de £Soissons en %1334-1335%.
  • <6b> /Pour $Bernard BARBICHE$, il n'aurait joui de cet office en succession à $Jean de ROYE$ qu'à partir de %1334-1335%.
  • <r> CUP II 341.
  • <6b> ? Recteur de l'église=paroissiale de £Marle %1343.
  • <6b> /Selon $Bernard BARBICHE$, ce bénéfice aurait été donné à $Aubertus de GUIGNICURTE II$, si tant est que ce personnage existe, qui est aussi chanoine de £Noyon.
  • <r> COURTENAY: I 135 n.
  • <6i> Procureur à la *Curie romaine à *Avignon de %1318% à %1331%.
  • <6i> /Il compte parmi ses pratiques le Collège du £Trésorier et l'abbaye de £Paris (Saint-Victor) et l'abbaye (bénédictine) de £Saint-Denis ; il reçoit aussi de nombreux mandats pour des provisions concernant des universitaires parisiens : en %1328%, un mandat pour la collation d'un canonicat avec expectative de prébende accordé à $Petrus de ABBATISVILLA$, maître en théologie parisien, dans l'église de £Cambrai et un mandat pour celle d'un canonicat avec expectative de prébende accordée à $Johannes de SANCTO-MARCELLO$ dans l'église de £Troyes (COURTENAY: I 39 et 40) ; en %1329%, il reçoit à cette date un mandat pour la collation d'un canonicat avec expectative de prébende accordé à $Gaufridus TUDUALI$, professeur en médecine parisien dans l'église de £Troyes (COURTENAY: I 49) ; et en %1331% il reçoit à cette date 19 mandats dans les provisions en réponse au rotulus de %1331% (COURTENAY: I 56-61) ;
  • <r> COURTENAY: I 39-40, 49, 56-61.
  • <6i> ? Procureur à la *Curie romaine à *Avignon de %1342% à %1355%.
  • <6i> /Selon $Barnard BARBICHE$, les activités de ce procureur se rapportent à un homonyme, appartenant très probablement à la même famille, $Aubertus de GUIGNICURTE II$.
  • <19> Pas d'œuvres connues.
  • C BIBLIOGRAPHIE
  • <99a> CUP: II 341
  • <99a> COURTENAY: I 39 40 49 56-61 135 n.
  • <99b> BARBICHE (B.), "Homme d'affaires et pieux fondateur: Aubert de Guignicourt, procureur à la cour pontificale d'Avignon", dans KERHERVÉ (J.) et RIGAUDIERE (A.), &Finances, pouvoirs et mémoire. Mélanges offerts à Jean Favier&, Paris, 1999, 356-364, réimpr. dans BARBICHE (B.), &Bulla, Legatus, Nuntius&, Paris, 2007 ;
  • <99b> CAROLUS-BARRÉ (L.), "Les écoles capitulaires et les collèges de Soissons au Moyen Âge et au XVIe siècle", &Actes du 95e Congrès National des sociétés savantes (Reims, 1970). Section de philologie et d'histoire&, 1975, I, 123-226 ;
  • <99b> PEGUES (F.), "Aubert de Guignicourt Fourteenth Century Patron of Learning", &Medievalia et Humanistica&, IX, 1955,71-75 ;
  • <99b> PEGUES (F.), "The Fourteenth Century College of Aubert de Guignicourt at Soissons", &Traditio&, XV, 1959, 428-35.
  • <99c> STUDIUM : http://lamop-vs3.univ-paris1.fr/studium/ Rédaction : Jean-Philippe Genet 23/11/2020.
Visualisation géographique